samedi 28 juin 2008

La Transaq de l’intérieur ! (épisode 4)

Mercredi 4 juin : étape de 58 kilomètres entre Le Lion et Le Cap Ferret avec 309 mètres de D+
Couchés très tôt et levés à 5 h 45, le départ est prévu à 7 h 30, pour arriver avant la marée sur la plage du Cap Ferret, en face de la dune du Pyla où sera notre bivouac jusqu’à jeudi soir, étape de nuit de 37 kilomètres .
Petit déjeuner consciencieusement pris, on quitte la maison forestière du « Lion » (après celle de la Gracieuse la veille ).
7 h 30 pétante, c’est le départ, les fauves fatigués sont lâchés.
On a convenu Laurent Lugand, dit Lulu, et moi de courir ensemble.
C’est ce que nous ferons jusqu’à l’arrivée en 7 h 16 ex æquo en 48ème position. A l’arrivée, de nombreux abandons sont à déplorer essentiellement pour blessures. L’étape a tenu ses promesses, elle a été très difficile. Le fait d’être deux avec ce pompier de l’Ain nous a permis de tenir… une belle preuve de solidarité dans ce monde où, souvent, on ne peut pas partager la détresse de son copain.
Walter et Jérôme ont à nouveau couru ensemble. Ils ont encore gagné l’étape en dominant de la tête et des épaules! Frédéric est 5 ème de l’étape et du classement général.
C’est la rédaction de ma prose quotidienne, après récupération du petit sac de 3 kg, contenant essentiellement les aliments des 3 dernières étapes.
Comme indiqué plus haut, nous repartirons jeudi soir, pour arriver, si tout se passe bien vers 2 heures du matin. L’étape de vendredi démarrera à 10 h 30, après contournement de la zone militaire du Centre d’Essai des Landes (CEL) en car ! La nuit et le sommeil seront courts. Les bus nous prendront en charge à 8 heures 30.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

L'"auteur" a beau nous raconter son aventure sur un ton modeste,on comprend qu'un tel regime puisse provoquer même tardivement certaines tendinites et autres desagrements.Mais pour nous , le principal c'est que le ton reste "positif" . Asuivre et bravo. Philippe et Michele

Nicolas a dit…

Bravo papa,
respect!